Albert

Un problème?

Résoudre un problème, savoir gérer un projet et développer de bonnes relations clients font certainement d’un bon professionnel, un bon consultant. Mais, il doit avant tout savoir travailler en équipe, favoriser la concentration des pôles de compétences autour d’un même projet et élaborer avec le client les bonnes questions.

Albert Einstein disait: « Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème, je consacrerais les 55 premières minutes à définir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourrais résoudre le problème en moins de 5 minutes »

À la suite d’une écoute attentive, d’une bonne définition du problème, en faisant preuve de créativité et d’initiative, nous saurons ensemble être pertinents. Nous parlerons alors de conseils storytellés.

Bicéphale

Deux cerveaux valent mieux qu’un :

La difficulté du marché et les récents résultats des enseignes de PAP démontre l’inefficacité des mécaniques retail dépassées, centré sur le commerce et la notion de prix, non sur l’individu et la relation émotionnel qui peut s’établir avec votre marque.

L’effet immédiat est la baisse abyssale du trafic en magasin.

Plus le marché devient émotionnel, plus il devient complexe, humain et donc inattendu . Moins le marché est stable, plus on veut gérer et optimiser le rendement mécanique de l’entreprise en négligeant le produit et le dialogue avec des individus, potentiellement client, puis consommateur.

Certaines marques sont encore très monolithiques et prône une direction monocéphale tenue par de brillant gestionnaire ou ingénieur financier. Leurs compétences en temps de crise sont d’autant plus indispensables pour la survie de l’entreprise. Mais souvent en ne maîtrisant et comprenant que la moitié du sujet, ils passent à côté de leviers incontournables du développement, comme l’innovation et la confiance du client.

Direction bicéphale :

À l’heure du collaboratif et des entreprises libérées prônant l’autonomie et la responsabilisation comme principe de management, ne serait-il pas bon de systématiser une direction bicéphale au champ d’action bien réparti? En stimulant l’échange au premier niveau de l’entreprise et en donnant autant de poids à la création qu’à la gestion l’on démontre d’une volonté de management plus adapté à l’évolution des marchés.

Et vous ou en êtes vous?

Rautureau Apple Shoes

No Name, Schmoove et Armistice

Green-Banana collabore avec le Groupe Rautureau Apple Shoes et vient de réaliser les plateformes de marques pour No Name, Schmoove et Armistice. Green Banana prolonge sa collaboration avec le groupe en tant que directeur artistique consultant. Bonjour à nos amis de la Vendée 🙂 THINK POSITIVE

Cherries on a cake

Green-Banana réalise vos plateformes de marques, terrain de jeu et charte de style. N’hésitez pas à nous contacter, nous vous proposerons une solution personnalisée, loin de tous les stéréotypes marketing. THINK POSITIVE.

Plateforme de marque

Un moyen profitable

La plateforme de marque est un moyen profitable qui sert de socle à une stratégie globale de communication. Elle doit être cohérente avec l’organisation de l’entreprise et refléter le futur de cette dernière.Cette plateforme s’articule principalement autour d’une vision et d’une mission.

La vision justifiera la mission.. La vision justifiera la mission.

« Les gens n’achètent pas ce que vous faites. Ils achètent le pourquoi vous le faites. Et ce que vous faites prouve simplement ce en quoi vous croyez. »

Bénéfice immédiat

  • SIMPLIFIER LE DISCOURS

  • UNIFIER LE PROPOS

  • SE DIFFÉRENCIER

  • ÊTRE FACILEMENT IDENTIFIABLE

Green-Banana, THINK POSITIVE

Pages:«123»